menu search Mediathèque

Accueil > Sucre et équilibre > Alimentation > L'équilibre alimentaire > Goûter et collation

Goûter et collation

Goûter et collation

Goûter et collation

Le goûter est le moment préféré des petits et des adolescents. Le plus souvent composé d'aliments à saveur sucrée, il participe à la variété, un facteur essentiel de l'équilibre alimentaire. En complément, la collation de 10 heures peut être envisagée pour corriger un petit déjeuner insuffisant.

Le goûter est un des moments favoris des jeunes et des adolescents. Vous avez besoin de vous détendre, de vous restaurer, de faire une pause, après les cours ou au travail ? L’encas de 16 heures est le repas plaisir par excellence, le repas défouloir, libre et fantaisiste.

Le goûter pourrait aussi fournir l’occasion de pallier les manques du déjeuner. Il peut rester longtemps une habitude et certains chercheurs ont même démontré qu’il y avait des "goûteurs" qu’il ne faut pas contrarier sous peine de les voir sur-dévorer le soir ou grignoter sans fin ! Mais si le déjeuner a été copieux ou si vous savez que le soir vous allez faire la fête, vous pouvez prévoir un goûter peut être plus léger.

Un repas stratégique

Le goûter a fait la preuve de son intérêt santé. Au lieu de grignoter tout au long de la journée, pourquoi ne pas prendre le temps d'une vraie pause en milieu d'après-midi. L'idéal est que le goûter soit pris au moins deux heures avant le repas du soir. C'est un moment privilégié qui contribue en particulier à apporter les nutriments nécessaires à la croissance des plus jeunes.

La composition d'un "bon" goûter serait:

- un produit céréalier : pain classique, ou céréales du petit déjeuner, biscuits…avec ou sans chocolat
- un produit laitier : du lait, un  yaourt, du fromage blanc ou du fromage classique...
- un fruit frais ou un jus de fruits

Ce petit repas pris indifféremment dans la cour de l'école, sur la table de la cuisine, dans l'intimité de sa cabane ou de sa chambre gardeune place stratégique dans l'équilibre alimentaire des enfants, petits ou grands. Il peut couvrir 10 à 15 % des apports énergétiques quotidiens. Sa richesse varie selon les âges : 250 à 300 kcal pour les 4-9 ans, 300 à 350 kcal pour les 10-12 ans, 350 à 400 kcal pour les ados.

Que faut-il faire pour bien goûter ?

Pain/confiture, pain/miel certes sont plus diététiques que les viennoiseries mais il faut savoir varier. Essayez le plus souvent possible de vous préparer des "goûters-maison".

Comme les autres repas de la journée, la composition du goûter doitrespecter quelques règles ! Pas question d'avaler n'importe quoi. Mieux vaut un "vrai" goûter que des grignotages tout au long de la journée. Il est recommandé de goûter en prenant un moment de détente avant de passer à d’autres activités et surtout… ne pas s’installer devant la télé !

Collation et goûter

Le goûter reste lié au monde de l'enfance. Si le goûter de 16 heures ne pose pas de problème et est même conseillé, la collation de 10 heures à l’école maternelle est souvent décrite comme susceptible d’entrainer un excès d’apport calorique pouvant conduire au surpoids.

A l'inverse, la collation peut être considérée comme la consommation d'une petite quantité d'aliments de bonne qualité nutritionnelle (fruit, laitage, produit céréalier complet) venant compléter un petit déjeuner insuffisant faute de temps ou d’appétit et aider à patienter jusqu'à la pause de midi.