menu search Mediathèque

Accueil > Sucre et équilibre > Sucre et alimentation > Sucre, sucres et glucides > Les glucides dans l'étiquetage

Les glucides dans l'étiquetage

Les glucides dans l'étiquetage

Les glucides dans l'étiquetage

A l'heure où le consommateur demande la transparence sur la composition des produits alimentaires, les règles d'étiquetage doivent être harmonisées au niveau européen. Un règlement européen de 2011 (règlement 1169/2011) et qui est appliqué depuis décembre 2014, vise à améliorer l'information du consommateur en mettant à sa disposition des étiquettes à la fois simples et lisibles.

L’étiquette peut comporter 3 principaux types d’informations:

- Les informations sur la composition en ingrédients et celles relatives au bon usage du produit.
- Les informations sur le contenu en nutriments et en énergie de l’aliment qui correspondent à l’étiquetage nutritionnel.
- Les allégations générales, nutritionnelles et de santé.

Plusieurs  mentions sont obligatoires : dénomination de vente, liste des ingrédients en mettant en avant les  potentiels allergènes, quantité nette, dates de consommation (date limite de consommation pour les produits frais ou DLC, date limite d’utilisation optimale ou DLUO pour les autres produits), lot de fabrication, coordonnées du responsable, mode d’emploi et, depuis 2014, une déclaration nutritionnelle-. A noter que le sucre se conserve quasiment indéfiniment dans des conditions de température et d’humidité correctes.

Quelques mentions obligatoires complémentaires ont été ajoutées. La formulation "Avec édulcorants" est utilisée pour les denrées contenant un ou plusieurs édulcorants, cette mention doit accompagner la dénomination de vente. L’intitulé "Avec sucre(s) et édulcorant(s)" est destiné quant à lui aux denrées contenant à la fois du ou des sucres ajoutés et un ou plusieurs des édulcorants, cette mention doit être associée à la dénomination de vente.

La mention "Contient une source de phénylalanine" est ajoutée pour les denrées contenant de l’aspartame (mention d'avertissement pour les personnes atteintes de phénylcétonurie) et "Une consommation excessive peut avoir des effets laxatifs" pour les denrées alimentaires dans lesquelles des polyols autorisés ont été incorporés à un taux supérieur à 10 %.
 

La liste des ingrédients

La liste des ingrédients comporte tous les composants qui entrent dans la fabrication de l’aliment (matières premières agricoles, épices, additifs...). Les ingrédients sont énumérés dans l’ordre de poids décroissant et les additifs sont classés par catégorie et désignés soit par leur nom, soit par leur numéro de code européen : lettre E (Europe) suivie de trois chiffres.
 

L'étiquetage nutritionnel

L’étiquetage nutritionnel concerne toutes les informations relatives à la valeur énergétique et aux nutriments. Il est obligatoire depuis décembre 2016 sauf pour de rares exceptions (notamment produits non transformés tels que les fruits et légumes en vrac, infusions, eaux minérales, épices, édulcorants de table)
Il comporte les indications minimum :
- valeur énergétique (en kJ et kcal)
- graisses (en g) dont acides gras saturés (en g)
- glucides (en g) dont sucres (en g)
- protéines (en g)
- sel (en g)

Le contenu de la déclaration nutritionnelle obligatoire peut être complété par l’indication des quantités d’un ou de plusieurs des éléments suivants: 
- acides gras mono-insaturés, acides gras polyinsaturés,  (suivant la mention de la teneur en lipides) ;
- polyols, amidon (suivant la mention de la teneur en glucides) ;
- fibres alimentaires ; 
- tous vitamines et/ou sels minéraux présents en quantité significative 
 

Les allégations

L’allégation est une mention qui affirme, ou suggère, qu’un aliment possède des caractéristiques particulières liées à son origine, sa nature, sa composition, ses propriétés nutritionnelles, sa production, sa transformation. On distingue les allégations générales, les allégations nutritionnelles et les allégations de santé. Les allégations nutritionnelles et de santé ont fait l'objet d'un règlement européen (Règlement 1924/2006) qui encadre leur emploi.

Les allégations générales regroupent des mentions telles que : " nouveau, frais, maison, artisanal, à l’ancienne, traditionnel, fermier...".
 
Les allégations nutritionnelles indiquent qu’une denrée alimentaire possède des propriétés nutritionnelles spécifiques par l’énergie et/ou les nutriments qu’elle apporte : soit des apports importants ("source de vitamine C, riche en fibres") soit des apports réduits (par exemple, dans le cas des glucides : "allégé en sucres ou à teneur réduite en sucres, sans sucres, sans sucres ajoutés"). La liste des allégations nutritionnelles autorisées et leurs conditions d'emploi figurent en annexe du règlement européen.

Les allégations de santé évoquent, sur un mode actif, le bénéfice santé, et le cas échéant la réduction d'un risque de maladie, induit par une catégorie de denrées, une denrée, ou l’un de ses composants et la santé. Ces allégations ont également fait l'objet d'une évaluation européenne et la liste d'allégations autorisées est mise à jour par voie réglementaire.