menu search Mediathèque

Accueil > Sucre et équilibre > Sucre et santé > Sucre, poids et régime > Les sucres se transforment-ils en graisses?

Les sucres se transforment-ils en graisses?

Les sucres se transforment-ils en graisses ?

Mise à jour : 15 mars 2018

       

"Le sucre fait grossir", "le sucre se transforme en gras" … En matière d’alimentation, les raccourcis sont faciles et casser du sucre sur le dos du sucre (eh oui !) est monnaie courante. Pourtant, savez-vous réellement ce qu’il advient des sucres lorsqu’ils sont absorbés par notre organisme ? On vous explique tout !
 

Les sucres, à quoi ça sert ?

Une fois digérés, les sucres de l’alimentation se retrouvent sous forme de glucose et, dans une moindre mesure, de fructose. Capital pour l’organisme, le glucose, véritable carburant cellulaire, permet d’apporter l’énergie nécessaire au bon fonctionnement des tissus humains.

Le taux de glucose dans le sang est appelé glycémie. Pour assurer un apport en énergie suffisant, la glycémie doit se situer entre 0,6g/L et 1g/L à jeun et peut atteindre 1,6g/L dans les deux heures consécutives à un repas. Un système de régulation (stockage / déstockage du glucose) assuré par le foie permet de réguler la glycémie tout au long de la journée.

          

Sucres et graisses : lipo-quoi ?

A l’issu de la digestion, le glucose est soit utilisé pour apporter l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’organisme, soit stocké, principalement sous forme de glycogène dans les muscles (pour un usage ultérieur) et le foie (pour une libération dans le sang lorsque la glycémie est trop basse). Dans une moindre mesure, il peut être stocké sous forme de graisses (dans le foie ou dans les cellules du tissu adipeux). Lorsque nos apports caloriques sont en équilibre avec nos besoins, ce phénomène, appelé lipogenèse, n’est que très marginal puisque seulement 5% du glucose est transformé en graisses.

En effet, le corps humain, dont les besoins en énergie sont importants, est capable de brûler et stocker jusqu’à 500 grammes de glucose avant la lipogenèse !

       

Et le fructose ?

Autre type de sucres, le fructose est naturellement présent dans les fruits ou le miel. Il a un mécanisme différent du glucose, car il n’est pas directement utilisé par les muscles.

Le fructose connaît lui aussi une transformation en acides gras, située dans le foie… lorsqu’il représente plus de 20% des calories quotidiennes, soit largement plus que la consommation usuelle des Français !

D’où vient donc sa mauvaise réputation ? On retrouve notamment le fructose dans les boissons telles que les sodas, sous la forme de sirop de fructose-glucose très courant aux États-Unis. Des études ont associé le risque de surpoids à des consommations excessives de ces boissons sucrées, même si le mécanisme précis n’est pas mis en évidence (contribution aux excès de calories, effet des calories « liquides », métabolisme du fructose…). Au passage, rappelons que la seule boisson indispensable est l’eau !

En d’autres termes, seule la surconsommation de glucides ou de sucres a pour conséquence la transformation des sucres en graisses.

Les sucres ont donc leur place dans l'alimentation, en revanche consommés en quantités excessives, ils peuvent être transformés et stockés sous forme de graisses (lipogenèse).

C’est pourquoi il convient de rappeler qu’il ne faut pas manger TROP gras ni TROP sucré, en adaptant au mieux ses besoins selon l’activité du jour.

              

           

Pour en savoir plus :

Voir les articles de notre blog vraifaux.lesucre.com :

" Sucre le doux mensonge : un documentaire qui mérite un décryptage "
" 30 aliments sucrés comparés" : comparaison n'est pas raison "