menu search Mediathèque

Accueil > Sucre et équilibre > Sucre et santé > Le sucre et les rides

Le sucre et les rides

Le sucre et les rides

Tous les experts en cosmétologie nous le disent, l'état général de la peau dépend pour une bonne part de notre alimentation. Alors existe-t-il un impact des glucides sur la qualité de la peau ? Quelle part revient au sucre dans l'apparition des rides ?

Quand les protéines s'unissent au glucose

La glycation est une réaction naturelle qui se produit entre le glucose et les protéines. Ces réactions entre le glucose provenant des glucides de notre alimentation et les protéines des tissus conjonctifs de notre organisme (tissus musculaires, vaisseaux sanguins, protéines du derme …) donnent naissance à des protéines glyquées qui ne peuvent être ni détruites ni libérées de la cellule dans laquelle elles s’accumulent.
 

La glycation, à l'origine de l'apparition des rides ?

Prenons l’exemple du tissu cutané : au niveau du derme, de profonds changements s’opèrent, le glucose se fixe autour des fibres de collagène et d’élastine, la glycation modifie les propriétés de ces protéines, les rendant plus résistantes à la protéolyse, empêchant leur renouvellement. La substance sous cutanée qui soutient le derme perd alors en élasticité et en  tonicité. La glycation apparaît donc bien comme un facteur de vieillissement du tissu cutané.
 

Ne confondons pas sucre (saccharose) et glucose

- le sucre, c'est le saccharose, composé de glucose et fructose ; le saccharose est présent dans les fruits et légumes ou extrait de la canne et de la betterave à sucre.

- le glucose présent dans le sang (glycémie) provient certes du sucre présent dans les aliments (pour 1/4 environ), mais aussi et surtout de tous les autres glucides (3/4 au moins), c'est-à-dire les autres sucres (lactose, fructose,...), les dextrines et l'amidon.

- la glycation des protéines résulte d'une réaction entre le glucose et les protéines, glucose provenant de la digestion de l'ensemble des glucides et pas exclusivement du saccharose.

Ainsi, affirmer que le sucre provoque l’apparition des rides, c’est accepter d’utiliser un raccourci "consommation de sucre (saccharose) = glycation = rides" erroné.