menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Adresses gourmandes > Mix en bouche

Mix en bouche

Mix en bouche

Des chefs, des bons petits plats et de la musique... Allez hop, on se laisse tenter et on enfile son tablier de gourmand: direction Mix en bouche ! Ici, les chefs se lèvent la tête et leur piano pour passer sur le grill pour le meilleur et rien que le meilleur.

Mix en bouche, kezako ?

C’est tout simple et juteux d’imagination et de bonnes idées… Benoît Chevalier est à l’origine de cette réussite en série ! Cet épicurien, gastronome et mélomane avéré, a mis en place un rendez-vous dédié aux défenseurs des oreilles difficiles et d’une cuisine de goût, en bref…  à tous ceux qui partagent une vision esthète de la sortie du week-end !

Sortir autrement

Le Mix en bouche est une réponse innovante aux envies ressenties ici et là de concevoir les sorties qui changent de l’ordinaire. Début 2008, Benoît Chevalier a donc décidé de se lancer dans l’aventure et de s’investir dans l’organisation de rendez-vous ponctuels et nomades.

L’occasion rêvée d’entendre du bon son entre amis, de déguster de délicieux desserts et plats sucrés-salés accompagnés de fines bulles sans se fâcher avec son banquier et de découvrir des lieux sélectionnés qui partagent cette même notion de plaisirs mixés. Le 29 octobre dernier par exemple, Marine et Georgiana de Masterchefétaient venues pour régaler les convives !

Un Jukebox qui a du peps !

Côté son, c’est Marc Lapeyre, alias The FK Club (Dj musicien producteur, sélection Paca au Printemps de Bourges 2009), qui s’y colle ! Il assure une programmation musicale aussi exigeante que savoureuse : éclectique, curieuse, sélective sans être élitiste.

Cette conception du Dj set permet d’ailleurs à Marc de partager sa résidence aux platines de Mix en bouche avec des invités de choix comme Dj Oil, ou, de manière régulière, Olivier Kerdudo alias L’Amateur (résident des Soirées Loisirs au Passe-Temps, émission Bienvenue au Club sur radio Grenouille) dont le maître mot du bac à disques reste "De tout, mais pas n’importe quoi".