menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Fêtes gourmandes > Les douceurs de Noël autour du monde

Les douceurs de Noël autour du monde

Les douceurs de Noël autour du monde

Si la bûche est à l’honneur en France, qu’en est-il autour du monde ? Entre le christollen allemand, le chaleureux eggnog américain, les kanelbullar suédois ou le panettone italien, votre réveillon va prendre des airs de mappemonde. Les globe-trotters sont avant tout de grands gourmands… ! Petit tour d’horizon.

Le Calendrier de l’Avent a donné le coup d’envoi du marathon sucré qui vous attend jusqu’aux fêtes de fin d’année ! Partout dans le monde, une farandole de desserts, souvent au nombre de treize, trône sur les tables. Et si, au lieu d’ouvrir une nouvelle fenêtre de votre calendrier de chocolat, vous ouvriez une fenêtre sur le monde ?

                    

En Angleterre, le plum-pudding

Ce dessert de Noël ravit les palais de nos voisins anglo-saxons… Mais il n’est pas rare de le retrouver dans le nord de la France ! Traditionnellement, il est préparé la semaine précédant le dimanche de l’Avent.

Le plum-pudding ou Christmas pudding est composé de fruits secs, de zestes d’agrumes, de cassonade, de bière, de whisky et, plus surprenant, de graisse de rognon de veau (mais c’est facultatif) ! Vous pouvez ensuite le faire cuire en deux fois : une première fois au moment de la préparation, puis une seconde 15 jours plus tard après un repos bien mérité. Découvrez la recette par ici !

         

En Allemagne, le christollen

Difficile de retracer les origines du christollen, mais il va sans dire qu’il s’agit là d’un dessert germanique, puisque certaines villes, comme Cologne, se disputent ardemment sa paternité. Si on le trouve tout au long de l’année, les puristes ne le savourent qu’en décembre. D’ailleurs, en Allemagne, Noël se célèbre le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas !

Comme souvent, il existe autant de recettes de stollen que de familles qui le préparent. À l’intérieur de ce pain, on retrouve des fruits secs et confits, dont des agrumes, ou encore de la pâte d’amande ; à l’extérieur, une couche généreuse de sucre glace. À l’image du plum-pudding, le christollen se déguste quelques jours après sa confection.

Lancez-vous à votre tour en suivant cette recette !

                   

Aux États-Unis, l’eggnog

Cette boisson, qui est voisine de notre lait de poule, se déguste froide ou chaude et est LE cocktail de Noël de l’autre côté de l’Atlantique. L’histoire raconte que le nom eggnog vient de la contraction de « egg » (œuf) et grog, ce cocktail chaud au rhum qui accompagne souvent les soirées d’hiver (avec modération).

La version originale contient d’ailleurs de l’alcool – généralement du bourbon – mais des variantes non alcoolisées existent pour nos chères têtes blondes. On appelle cela un mocktail. Les ingrédients sont toujours les mêmes : du lait entier, des œufs, du sucre, de la cannelle, de la crème et de la noix de muscade finement râpée au moment de servir. Une recette réconfortante que vous trouverez ici.

                 

En Italie, le panettone

Les origines du panettone, contrairement à son goût et son moelleux incomparable, ne mettent pas tout le monde d’accord. Si les plus pragmatiques sont convaincus que panettone signifie tout simplement « gros pain », la légende raconte que cette brioche a été créée en catastrophe par Toni, un apprenti cuisinier, après que le dessert de son banquet a brûlé. De Pan de Toni à panettone, il n’y a qu’un pas !

Le panettone, comme le stollen ou le plum-pudding, met à l’honneur les fruits confits et se déguste traditionnellement de novembre à février sur les terres italiennes. Pour une version authentique du panettone, nous ne saurons que trop vous conseiller d’utiliser du levain pour obtenir un pain bien gonflé. Il faut donc le préparer très à l’avance et vous pouvez commencer dès maintenant avec cette recette !

                 

En Suède, le kanelbullar

Les kanelbullar sont des brioches roulées à la cannelle. Ces viennoiseries sont également appelées cinnamon rolls dans les pays anglo-saxons. Les kanelbullar ne sont pas des petites douceurs de Noël – elles sont traditionnellement servies avec le café – mais avec leur moelleux incomparable et leur doux parfum de cannelle, nous n’avons pas pu résister à l’idée de vous les présenter !

Vous pouvez faire cuire vos kanelbullar au four mais sachez qu’ils sont tout aussi, délicieux, si ce n’est plus, à la mijoteuse électrique (ou slow cooker). La cuisson lente à basse température permet de conserver tout le moelleux de la brioche. Avant de servir, vous pouvez saupoudrer les roulés de sucre perle ou préparer un glaçage à base de lait, de sucre glace et d’extrait de vanille. Passez à l’heure suédoise ici.