menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Saveurs sucrées > La galette

La galette

J'aime la galette, savez-vous comment ?

Début janvier, l'Epiphanie ouvre le bal des festivités gourmandes. Au-delà des traditions populaires liées à son origine biblique, cette fête a surtout érigé la galette des rois au rang de pâtisserie incontournable...

             

La galette, reine de la fête

A l’origine, le terme « Epiphanie » désigne la « Manifestation » des Rois Mages Gaspar, Melchior et Balthazar venus à Bethléem pour rendre hommage à Jésus. Aujourd’hui, cette fête est devenue un rituel gourmand qui s’étale sur le mois de janvier. Chaque année, le premier dimanche du mois est un jour très attendu par les gourmands. Si les uns collectionnent les fèves, les autres espèrent être couronnés pour désigner leur reine... quand certains veulent juste croquer la galette à pleines dents !

Chocolat, pistache, pomme... Il existe des dizaines de variantes à la recette classique de la galette à la frangipane, qui se compose initialement de pâte feuilletée, de beurre, d’œufs et de poudre d'amande. Cette dernière donne son goût et sa texture unique à la garniture de cette pâtisserie. Et si l’amande vous laisse de marbre, vous craquerez certainement pour une part de galette fourrée à la mandarine, à la confiture de lait ou au rhum et raisins secs. A moins que vous ne préfériez la galette aux écorces d’oranges confites ou la torsade aux noix...

           

A chaque région sa recette

Selon les régions, on peut goûter à des recettes aussi originales que délicieuses. En Savoie, on déguste ainsi une brioche aux pralines roses, appelée « gâteau de Saint-Genix ». En Franche-Comté, on mange toute l’année une galette en pâte à choux aromatisée à la fleur d’oranger. En Provence, on croque dans une couronne briochée appelée « coque », recouverte de fruits confits ou de sucre perlé. Dans les Cévennes, on ajoute de la crème de marrons à la recette initiale, pour un résultat fondant à souhait !

En Europe, les pays traditionnellement catholiques fêtent aussi les Rois. Au Portugal, on déguste le « bolo rei » entre Noël et janvier : il s’agit d’une couronne briochée agrémentée d’amandes effilées, pignons de pin, fruits confits et raisins secs. De leur côté, les Espagnols cuisinent une galette à la fleur d’oranger et de zeste d’agrumes. Tous les goûts sont permis pour l’Epiphanie !