menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Saveurs sucrées > La gourmandise du 7ème ciel : l’Angel Cake

La gourmandise du 7ème ciel : l’Angel Cake

Angel Cake
Sucré, léger, moelleux, on pourrait croire que l’Angel Cake est tout droit tombé du ciel. Mais que cache cette douceur aux allures d’éponge et à la texture aérienne ? C’est ce que Le Sucre vous explique aujourd’hui ! Un peu de patience, un ange passe.
 

L’inconnu gourmand

Encore peu connu en France, l’Angel cake est un gâteau rond, fondant, à la texture légère et moelleuse. Trouée en son centre, cette douceur comparable à une éponge raffinée peut être préparée sous la forme de gâteau à déguster individuellement ou bien en dessert à partager. Il faut aussi savoir que l’Angel cake est avant tout une base qui doit être agrémentée de fruits frais, de compotes, de crème chantilly ou encore d’un glaçage pour se révéler aussi appétissante que gourmande. Et les parfums se déclineront parfaitement au rythme des saisons !

Composé d’ingrédients très classiques, l’Angel cake est pourtant LE gâteau à la mode. Blancs d’œuf, farine, sucre, crème de tartre et sel, voilà les ingrédients clés pour ouvrir les portes du paradis du goût. A noter que Coralie Ferreira, styliste culinaire, propose de remplacer la crème de tartre, difficile à trouver en France, par du beurre ou une huile neutre comme celle de pépin de raisin et une cuillère de levure.
 

L’histoire des anges

Originaire du Japon, il y a des millénaires, l’Angel cake a conquis l’Amérique et le monde avant de débarquer en France. C’est d’ailleurs l’arrivée de pâtissiers japonais comme Fukano Hironobu à la pâtisserie Ciel, à Paris, qui a ouvert de nouveaux horizons aux desserts français et apporté des douceurs comme l’Angel cake.
 
Et qui dit ange, dit démon. Bien sûr, l’Angel cake possède son double maléfique : le « Devil Cake » (le gâteau du diable), un jumeau américain, plus dense, plus consistant composé d’une génoise à étages aromatisée au chocolat. 
 

Du ciel à la cuisine 

Plus moelleux qu'un macaron, moins sucré qu'un éclair l’Angel cake n’est pas une préparation très complexe, il suffit simplement de respecter les quelques règles qui font sa spécificité. Coralie Ferreira donne ses astuces pour réussir son Angel cake à coup sûr.

D’abord, il faut avoir un moule à cheminée adapté, ensuite il faut monter des blancs en neige bien fermes. La styliste culinaire et auteure du livre Angel Cakes, recettes divines, explique également qu’il ne faut jamais beurrer ou fariner son moule. Enfin, il vous faudra bien éliminer les bulles d’air dans le moule avant la cuisson et retourner votre gâteau dès sa sortie du four.