menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Sucré-fruité > La nèfle du Japon

La nèfle du Japon

La nèfle du Japon

Ces petits fruits oubliés rayonnent de soleil et annoncent le retour de l'été. Ils rappellent aussi la douceur de la méditerranée dont les néfliers peuplent le pourtour. Excellente pour la santé, la nèfle apportera une véritable touche d'originalité à vos desserts.

           

Mieux connaître la nèfle 

La nèfle du Japon est le fruit du néflier, un arbre qui peut atteindre 4 à 5 mètres de hauteur et s’épanouit dans les régions chaudes. Cet arbre est fréquemment utilisé pour ses qualités ornementales dans les jardins. Les jardiniers gourmands découvriront peut-être avec plaisir que ses fruits se dégustent également. Ses fleurs se développent en grappes odorantes qui parfument agréablement votre petit coin de paradis. 

La nèfle du Japon est un petit fruit rond, d’un jaune orangé. De la taille d’une balle de golf, la nèfle est fruitée, juteuse et légèrement acidulée. C’est un fruit délicieux mais extrêmement délicat : en effet pour qu’il ne soit pas trop acide, il doit être récolté dans sa pleine maturité et craint donc le transport. Les nèfles ont le désavantage d’avoir de gros noyaux qui laissent peu de place à la chair. 

Soyez vigilants lorsque vous consommez des nèfles car les noyaux sont toxiques en raison de leur forte teneur en acide cyanhydrique. Et, ne laissez pas les enfants en manger sans surveillance. 

           

Les variétés

La variété qui nous intéresse ici est appelée la nèfle du Japon mais il existe également une autre variété que l’on trouve sous le nom de nèfle commune

La nèfle du Japon est un fruit de la fin du printemps et est parfois présente sur les étals des marchés. Tandis que la nèfle commune n’est pratiquement plus commercialisée et se déguste après les premières gelées d’hiver. Elle se mange blette et a un goût vineux très particulier. La nèfle commune est souvent utilisée pour faire des confitures, gelées et autres chutneys. La nèfle commune est plus grosse et a la taille d’une petite balle. 

          

Les trucs pour bien la choisir

Tout d’abord, il vous faut vérifier la couleur de votre nèfle : une couleur un peu trop jaune et pas assez orangée vous indique que la nèfle n’est pas suffisamment mûre et risque d’être trop acide. 

Mais pour que votre nèfle ne soit pas trop mûre, il vous faut vérifier également qu’elle ne soit pas marquée : des petites tâches brunâtres ou des zones de peau abimées vous indiquent que la nèfle est déjà passée. 

           

Les astuces de préparation

Pour tirer le meilleur parti des fruits, commencez par les peler. La peau est parfaitement comestible mais sa texture légèrement duvetée peut paraître désagréable à certains. Il vous faut ensuite ôter les noyaux. La fine pellicule qui entoure les noyaux peut se manger mais vous pouvez préférez l’enlever aussi pour ne garder que la chair. 

Les nèfles du Japon se consomment nature, en salade de fruits. Elles agrémentent les cocktails avec originalité et sont très intéressantes en pâtisserie. Les Mauriciens s’en servent couramment pour tous types de plats et plus particulièrement dans la préparation des achards

                

Un cocktail de bienfaits nutritionnels 

La nèfle du Japon présente des apports en vitamines et minéraux variés. Elle reste peu calorique avec un apport de 47 kcals environ pour 100 g.

C’est une championne de la vitamine A, excellente pour les yeux et la peau. La nèfle offre également un taux intéressant de beta carotène qui, grâce à ses propriétés antioxydantes, aide votre peau à se protéger. Une aubaine au moment des premières expositions au soleil.  

La nèfle recèle d’oligo-éléments : calcium, cuivre, fer, magnésium, phosphore et potassium se retrouvent dans ce petit fruit. Enfin, la nèfle vous offre un taux intéressant de fibres alimentaires. De quoi partir du bon pied pour tout l’été !