menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Sucré-fruité > Le litchi

Le litchi

Le litchi

Le litchi, étonnant fruit venu de Chine

De la Chine ancestrale aux marchés européens, le litchi a su s'exporter pour coloniser le monde entier. Ce fruit savoureux à la peau dure et à la chair tendre révèle des saveurs exotiques et raffinées.
 

Des origines lointaines

Ce fruit trouve son origine en Chine où il pousse naturellement. Il y est cultivé depuis les temps ancestraux et s'est étendu à de nombreuses autres régions tropicales du globe. Ses débuts sont liés à ceux de l'Empire chinois. Les premières mentions de ce fruit dateraient d'une centaine d'années avant Jésus-Christ. A l'époque le litchi aurait été l'objet d'une demande particulière de l'empereur Han Wudi qui aurait fait planter des pieds de l'arbre du même nom dans ses jardins impériaux. Aussi appelé "cerise de Chine", il était traditionnellement offert par les mandarins à leur souverain.
 

Un petit fruit à la peau dure

Le litchi est un fruit tropical de la famille des sapindacées. De saison en hiver, il est de forme ovale ou arrondie, sa taille standard va de 2 à 5 centimètres de diamètre, soit l'équivalent d'un petit abricot. Il se distingue notamment par sa coque rugueuse, dure et cassante. De couleur rouge ou rosée, cette protection naturelle recouvre une chaire pulpeuse, blanche et translucide, à la texture très douce. Le litchi comprend une graine lisse et volumineuse par rapport à sa taille et pousse par grappes (pouvant contenir une dizaine de litchis) dans l'arbre qui porte également ce nom. Seule la chair de ce fruit est propre à la consommation. A noter : la graine située à l'intérieur est toxique et ne doit en aucun cas être consommée.

Les valeurs nutritives du litchi

C'est d'abord un fruit riche en vitamines C, il en comporterait autant voire plus que les agrumes. Peu calorique (environ 65 Kcal pour 100 g), il est aussi bien doté en glucides, véritable carburant du cerveau et élément nécessaire à l'effort musculaire. Et au-delà de son apport en vitamine C, le litchi contient des vitamines B1, B2, du calcium et du magnésium.
 

Choisir et conserver ses litchis

La couleur de leur écorce n'est pas le critère le plus fiable pour le choix de ces fruits. Des traitements appliqués lors du transport par bateau pour mieux les conserver peuvent en altérer l'aspect, leur faire perdre leur couleur. Ils se recolorent toutefois rapidement au contact de la lumière, ce qui peut être trompeur. Une coloration très rosée peut signifier que le fruit a été longuement exposé et possiblement beaucoup manipulé. 
Important : l'intégrité de la coque est primordiale. Idéalement, elle ne doit pas être fendue ni être trop molle.  Attention à ce qu'elle ne présente pas de points gris, signes de moisissure signifiant que le fruit n'est plus parfaitement frais et ne restituera pas toute sa saveur.
 

Conseils de préparation

Pour peler le litchi, aucune difficulté. Il suffit de fendre sa coque avec ses doigts ou à l'aide d'un couteau. Bien prendre soin de ne pas percer la chair pulpeuse du fruit et le peler entièrement. Enfin, en fonction de la recette que vous projetez de réaliser, dénoyauter le litchi. Lors de votre préparation, il est important de le faire cuire le moins longtemps possible pour qu'il conserve tout son arôme. Si vous les incorporez dans une préparation contenant d'autres ingrédients, ajoutez-les en fin de cuisson.