menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Sucré-fruité > Le pomelo

Le pomelo

Le pomelo

Le pomelo est bien souvent confondu, à tort, avec le pamplemousse. On ignore encore son origine même si les chercheurs pensent qu'elle résulterait d'une mutation naturelle. Focus sur un fruit que l'on peut manger toute l'année.

Des pomelos en toutes saisons

Jaunes, roses ou rouges, les différentes variétés de pomelo se distinguent par la couleur de leur chair. De l’automne jusqu’au printemps, les pomelos proviennent essentiellement des États-Unis d'Amérique et d’Israël.

L'été, ils sont importés d’Afrique du Sud et d’Argentine. On trouve parfois, d’octobre à décembre, avec d’autres fruits exotiques, un drôle d’agrume assez gros, bien rond, dont l’écorce verte camoufle une chair blonde ou rose d’une grande douceur. Il s’agit de "Sweetie", fruit du croisement du pomelo et du pamplemousse.

Les trucs pour bien choisir

Si un pomelo doit être ferme et lourd, les nuances de coloration de son épiderme ne doivent pas vous influencer. Un pomelo peut avoir des reflets verts... et être parfaitement mûr. En effet, certains fruits provenant de pays ensoleillés n’ont pas connu les basses températures nécessaires à la transformation de la chlorophylle verte en pigments jaunes ou rouges.

Par ailleurs, n’hésitez pas à déguster la chair jaune des pomelos, tout aussi parfumée et sucrée que celle des agrumes à chair rose ou rouge. Si, comme tous les agrumes, le pomelo se garde bien à température ambiante, le disposer dans le bac à légumes du réfrigérateur optimise sa conservation.

Les astuces de préparation

On utilise parfois, dans certaines préparations culinaires, des quartiers de pomelos pelés à vif, les "suprêmes". Pour cela, coupez les deux extrémités du fruit puis, avec un couteau pointu, pelez à vif le pomelo en forme de tonnelet. Vous n’aurez plus qu’à diviser les différents quartiers au couteau. Pratiquez cette opération au dessus d’un récipient afin de récupérer le jus des agrumes.

Petits conseils du chef

Pour peler plus facilement à vif les pomelos, épluchez-les grossièrement puis placez-les ainsi dénudés au réfrigérateur. La peau se contracte et durcit sous l’action du froid, et est ainsi plus facile à retirer. Pour ajouter un peu de couleur à des demi-pomelos évidés qui servent de coupe pour une salade composée ou une salade de fruits, retournez le demi-pomelo vide sur le fond d’une assiette contenant du jus de betterave (pour un plat salé) ou de la grenadine.

Le pomelo toute une histoire…

Pamplemousse, pomélo ou grape fruit (à l’anglo-saxonne) ? En toute rigueur, nous devrions nommer "pomelo" le fruit que nous appelons couramment "pamplemousse". Il s’agit en effet du résultat du croisement d’un vrai pamplemousse, Citrus grandis (un fruit guère comestible, écorce épaisse et nombreux pépins) et d’un citron.

Le pomelo que nous connaissons - Citrus paradisi en latin, tout un programme ! - est donc un hybride cultivé depuis le début du XIXe siècle aux Etats-Unis, et maintenant en Israël, en Afrique du Sud, en Argentine. C’est un fruit parfumé, sans pépins (ou presque), à peau assez fine, et dont la pulpe peut avoir des couleurs variées. De nouvelles variétés ont été mises au point, roses ou rouges, souvent un peu plus sucrées et plus douces.