menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Sucré-fruité > Le potiron

Le potiron

Le potiron

Le potiron fait partie des légumes les plus riches en béta-carotène après la carotte, les épinards et le chou. Excellent pour la santé, il ne demande qu'à davantage s'exprimer dans vos assiettes !

Mieux connaître le potiron

La production de potiron est surtout localisée en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes, Ile-de-France et Poitou-Charentes. La récolte se fait en automne et la commercialisation s'effectue jusqu'à la fin de l'hiver.

Il existe de nombreuses variétés cultivées. Parmi elles, le potiron rouge vif d'Etampes, de forme assez aplatie, bien côtelé, à écorce rouge-orangé et à la chair fine et savoureuse également de couleur orange vif, est l’espèce la plus appréciée. Le potiron jaune, encore appelé "courge romaine", de forme un peu plus ronde, a une écorce jaune légèrement fendillée à maturité, et une chair jaune foncé. Son poids peut atteindre 50 kilos !

Le potiron bronzé de Montlhéry est une variété plus tardive que les autres, à côtes bien marquées. L'écorce est brun-vert foncé, la chair d'un beau jaune vif, fine et savoureuse.

Les trucs pour bien choisir

Le potiron peut se vendre entier, mais il est très souvent vendu en quartiers. La tranche doit alors être très fraîche (faites-là si possible couper devant vous), éclatante, de couleur uniforme, la pulpe serrée, non fibreuse, sans trace de moisissure et pourvue de graines retenues dans les filaments non flétris.

Les astuces de conservation

Le potiron non entamé peut se conserver 4 à 5 mois en cave. Cependant, une fois commencé, il s'altère très rapidement. Il est donc préférable de le cuisiner immédiatement ou de le conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur protégé par un film en plastique dans un délai de 4 à 5 jours. Pas plus !

Le potiron peut être aussi congelé : il faut pour cela le peler, l'égrener, retirer les filaments et détailler la pulpe en dés avant de la faire cuire 15 min dans de l'eau bouillante salée. Il faut ensuite l'égoutter, la mixer et laisser refroidir avant de la répartir dans des boîtes rigides.

Le potiron, toute une histoire…

Selon les historiens de l'alimentation, le potiron était déjà consommé dans les zones centrales de l'Amérique 6 000 à 7 000 ans avant notre ère. Il sera décrit comme un "énorme melon" par les premiers explorateurs, et figurera dès 1550 dans les livres de botanique.

Le potiron "cucurbita maxima", est introduit en Europe à cette époque. Il existe aujourd'hui et particulièrement en Amérique du Nord, de nombreuses espèces de potiron, parfois appelé, à tort, "citrouille", nom de sa proche cousine, courge destinée exclusivement à l'alimentation animale.