menu search Mediathèque

Accueil > Sucre et équilibre > Sucre et alimentation > Le sucre et les idées reçues

Le sucre et les idées reçues

Le sucre est souvent stigmatisé et de nombreuses idées reçues circulent à son sujet. Le sucre, c'est la première saveur perçue et appréciée par le nourrisson, c'est l'allié des bons moments de la vie et il est accusé de tous les maux ! Zoom sur les idées reçues à revoir !  

        

Idée reçue n°1 : le sucre roux c'est mieux !

Sucre roux et sucre blanc ont les mêmes qualités nutritives : ils sont tous les deux composés de saccharose, de minéraux, de matières organiques et de traces d’eau.

Le sucre roux contient effectivement plus de minéraux que le sucre blanc, mais les quantités sont tellement infimes que cela n’est pas significatif au regard de vos besoins journaliers en micronutriments. La seule différence finalement : le goût !

            
 

Idée reçue n°2 : le sucre rend dépendant !

Il ne faut pas confondre attirance et véritable addiction.

Un rappel de bon sens : pour vivre, nous mangeons des aliments composés de nutriments, portant des saveurs complexes et souvent plaisantes. Le sucre et les sucres sont des nutriments. Le système de récompense nous procure du plaisir quand nous mangeons et c’est normal !!

Certaines personnes se déclarant gravement « addictes » au sucre et consomment compulsivement de grandes quantités de produits sucrés. Ce sont de vraies pathologies et de vraies souffrances, qui relèvent d’une addiction comportementale au fait de manger, certainement pas à un nutriment ou une saveur.

Environ 5 à 10 % des Français souffriraient de troubles du comportement alimentaire (ratio de 7 femmes pour 1 homme), nécessitant une prise en charge individuelle souvent pluridisciplinaire (accompagnement nutritionnel, soutien psychologique voire médicamenteux, etc.).

         

   

Idée reçue n°3 : le sucre fait grossir !

« Manger trop sucré », ça vous dit quelque chose, non ? Et bien il ne faut pas oublier le mot « trop » de ce slogan. Le « trop » signifie un excès de calories consommées par rapport aux besoins de l’organisme. Ce sont les calories consommées en excès qui entraînent une prise de poids. Alors, il convient de manger de tout en quantités raisonnables !

Voir notre infographie "Sucre et surpoids : 6 choses à savoir"

                 
 

Idée reçue n°4 : Pas besoin de sucre en fait !

Vous pensez pouvoir cuisiner avec d’autres ingrédients pour remplacer le sucre ? Et bien pour de nombreux desserts, la tâche va s’annoncer difficile. En effet, le sucre a des propriétés technologiques nombreuses : aide au mélange des ingrédients, croustillant, coloration à la cuisson des gâteaux…

Et c’est sans compter sur son rôle dans la conservation : c’est lui qui empêche la prolifération des bactéries dans les confitures ou les pâtes de fruit par exemple. Le sucre est nécessaire dans votre cuisine et apporte une touche de plaisir à votre alimentation.

Voir notre vidéo "Le rôle du sucre dans les aliments"

                 
 

Idée reçue n°5 : Le sucre blanc est toujours raffiné !

Le sucre de betterave sort naturellement blanc du process d'extraction tandis que le sucre de canne cristallise avec une coloration qui va du blond au brun. Ceci est dû à des pigments présents uniquement dans la canne. Pour devenir blanc, le sucre roux de canne est refondu et débarrassé de ses colorants dans une raffinerie, sans modification chimique. Ainsi, le sucre blanc de betterave n'est pas raffiné, seul le sucre blanc de canne est du sucre raffiné.

Voir notre vidéo "Le sucre blanc est-il raffiné ?"

             

                          

Idée reçue n°6 : Il y a des sucres cachés partout !

Le sucre est utilisé à 95 % dans les produits sucrés, c’est sa fonction première ! Mais pourquoi en ajoute-t-on dans les produits salés ? Avant tout pour améliorer le goût, par exemple supprimer l’acidité des tomates, mais aussi pour la coloration (jambon braisé), la fermentation (saucisson), etc. Cependant il faut savoir que les quantités de sucres ajoutés aux produits salés sont vraiment faibles, de l’ordre de 1% des ingrédients (dans une boisson, c’est 10%, dans une confiture 50%) ce qui fait que leur contribution à l’ensemble de notre consommation de sucres est très faible. Par ailleurs, parmi les sucres ajoutés dans les produits salés, on trouve bien sûr le sucre, mais aussi bien souvent des sucres moins sucrants tels que le dextrose, le lactose ou les sirops de glucose.

Voir aussi l'article sur notre blog de fact-checking "Sucres cachés : l'overdose de raccourcis"


                       

Vous voulez en savoir plus sur d’autres idées reçues, c'est par ici :

Le sucre et les rides

Le sucre et les dents

Le sucre et le cancer