menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Sucré-fruité > L'abricot

L'abricot

L'abricot

L'abricot, estival rime avec régal

Ce fruit à la forme d'un petit soleil combine douceur, moelleux et arômes très parfumés. Également facile à déguster, il fait l'unanimité depuis le berceau de bébé jusqu'à la cuisine des plus grands. Apprenez-en plus sur l'abricot.
 

Un fruit qui a fait du chemin

L'histoire de ce fruit se confond avec celle de la fameuse Route de la Soie. Originaire de Chine, on le cultive depuis près de 4000 ans dans cette région du monde. Il est progressivement exporté jusqu'aux pays du Moyen-Orient au fil des transports  commerciaux et prend son essor dans le bassin méditerranéen où il trouve une terre d'accueil favorable à sa culture. Il sera développé en France à partir du 18e siècle seulement.
 

Une forme de soleil

Ce fruit arrondi présente une chair charnue et sucrée. Il comporte un noyau dur en forme d'amande et sa peau est duveteuse jusqu'au stade final de sa maturation où elle devient lisse. De couleur jaune orangée, il peut aller jusqu'au rouge et est parfois tacheté. Il est particulièrement apprécié pour son goût très parfumé, son moelleux et la facilité avec laquelle on peut le déguster – il se sépare en deux sans aucune difficulté.
 

Ses bienfaits

L'abricot contient des fibres, des vitamines et du bêta-carotène, bons pour la vision. Sa richesse en antioxydants favorise la prévention de certaines maladies. Il est à noter que séché, ce fruit comprendrait une plus grande concentration d'antioxydants que lorsqu'il est frais. Il est apprécié des sportifs sous cette première forme pour ses apports énergétiques.
 

Petit point étymologique

Le mot français "abricot" émerge au tout début du 16e siècle. L'histoire même de ce terme est une aventure au long cours. Issu du latin "praecoquum", signifiant "précoce" – l'abricotier fleurit en début de saison – il est transformé par l'arabe, le grec et l'espagnol… On lui prête une autre origine grecque avec le terme "abros" qui signifie "délicat" dans la langue de Platon. Les Romains l'auraient également appelé "aperitum" qualifiant le fait que ce fruit "s’ouvre". Son noyau se détache ensuite aisément de sa chair et se consomme facilement.
 

Le conserver, le consommer

L’abricot est une douceur de l’été et pour bien le choisir, mieux vaut les prendre lorsque la peau est devenue lisse et que la chair est souple. Ce sont des signes de maturité du fruit. Les abricots sont en général suffisamment mûrs à l'achat. Vous pouvez les conserver en moyenne deux à trois jours à température ambiante et une semaine au réfrigérateur. Petite astuce : pour accélérer leur maturation s'ils vous semblent trop jeunes, mettez-les dans un sac de papier pendant un jour ou deux.

Que faire avec des abricots ?

Le Sucre ne manque jamais d'idées pour raviver les papilles des amateurs de bon goût. A commencer par cette tarte aux abricots agrémentée de crème de romarin pour un délice fruité et fondant… Laissez-vous également tenter par la recette du flan aux abricots, ou encore du clafoutis aux deux abricots, deux manières de savourer ce fruit estival en pâtisserie. Enfin, à l'approche des beaux jours, pourquoi ne pas vous rafraîchir à l'aide de ce cocktail abricot grenadine ? Douceur et fraîcheur sucrée garantie !