menu search Mediathèque

Accueil > Sucre gourmand > Parcours gourmand > Sucré-fruité > La mirabelle

La mirabelle

La mirabelle

Cousine de la prune, la mirabelle se récolte durant les trois dernières semaines de l'été. Une saison courte qui n'empêche pas les gourmands de consommer ce fruit jaune devenu mascotte de la Lorraine.

De l'Orient à la Lorraine

La mirabelle appartient à la famille des prunes comme les quetsches ou les reines-claudes. Elle est le fruit du mirabellier, un arbre originaire d'Orient dérivé du prunier. En 1762, l'appellation "mirabelle de Lorraine" est reconnue par l'Académie Française. On ignore cependant la date exacte d'importation du mirabellier en France. 
Selon certaines sources, son nom dériverait du latin "mirabilis" qui signifie "belle à voir". Pour d'autres, il est lié à l'histoire de Mirabel, fonctionnaire de Metz qui a œuvré pour le développement de la culture du fruit. On parle également de la ville de Mirabeau, située non loin d'Aix en Provence, dans le sud de la France.  

Depuis, c'est en Lorraine que sont cultivés 70% des mirabelles produites dans le monde, ainsi que 85% de la production française annuelle !

On distingue deux variétés de mirabelle, selon qu'elle soit originaire de Metz ou de Nancy. Si la première est assez petite et de couleur jaune-orangé, la seconde présente une peau plus épaisse et intégralement jaune.

Un fruit aux couleurs du soleil

Cousine de la prune, la mirabelle se présente sous la forme d'un fruit jaune à la peau fine et tendue. Une fois mûre, elle est recouverte d'une fine couche de cire naturelle comestible appelée pruine. Sa récolte commence à la mi-août et s'achève fin septembre, ce qui en fait un fruit très saisonnier. 
Reconnue pour ses propriétés diurétiques et laxatives, la mirabelle est riche en fibres, en pectine et en vitamines C et bêta-carotène, ce dernier étant bénéfique pour la vue et la santé de la peau. D'un point de vue nutritionnel, on peut parler de valeurs "moyennes" : 100 g de fruits apportent ainsi 55 calories, pour 12 g de glucides.

Conserver et consommer la mirabelle

Pour savoir si une mirabelle est mûre, plusieurs options sont possibles. On peut observer des petites tâches rousses sur la peau du fruit, le palper pour s'assurer de sa souplesse, ou le couper en deux pour vérifier que le noyau se détache facilement de sa chair. Une fois mûre, la mirabelle se conserve pendant trois jours à température ambiante. Pour la garder plus longtemps, vous pouvez bien sûr la congeler avec ou sans son noyau, à condition de bien la nettoyer avant.

Consommée fraîche, en confiture ou en compote, la mirabelle est également appréciée sous forme de sirop ou d'eau-de-vie. Côté desserts, on la retrouve souvent dans des pâtisseries comme les tartes, les crumbles et les clafoutis.

Recettes à la mirabelle

Souvent présente dans les tartes, la mirabelle se prête à toutes sortes de recettes sucrées. A commencer par la confiture, proposée ici dans une version sophistiquée à base de tilleul de Carpentras et de citrons. Sa préparation comporte deux étapes séparées par la macération des fruits dans le sirop pendant 12 heures. Patience… le plaisir, ça se mérite !

Dans le même registre de saveurs, la compote de mirabelles confites est un dessert à la fois original et très simple à réaliser. Il contient 1 kg de fruits, 200 g de sucre et 10 g de tilleul pour faire infuser les fruits. Une fois refroidie, on peut déguster cette compote avec une boule de glace vanille ou une cuillère de crème fraîche… Un régal !